TPS et TVQPour une saine gestion

 

Une situation qui revient malheureusement souvent est un manque d'argent lorsque vient le temps de remettre aux gouvernements les taxes perçues sur nos ventes (produit ou service).

Il semble facile de perdre de vue que l'argent des taxes (tps/tvq), que l'on charge à nos clients, ne nous appartient pas. En fait, il appartient aux gouvernements. Certains diront qu'ils peuvent conserver les taxes qu'eux-mêmes payent sur leurs achats, c'est vrai. Le problème vient lorsqu'on décide d'utiliser tout l'argent et on ‘s'arrangera' lorsque viendra le temps de la remettre.

La meilleure façon de procéder est séparer cet argent du montant de la vente effectuée et de la ‘mettre de côté', sans y toucher. On peut même faire des placements avec, vous ferez, alors, de l'argent avec l'argent des gouvernements. Il ne reste plus qu'à attendre au moment de la production du rapport TPS/TVQ pour connaître combien on doit envoyer et combien on peut garder pour soi.

La même situation survient également avec l'argent des impôts. Le taux d'imposition moyen de la plupart des travailleurs autonomes est de 30% (il peut être plus ou moins selon les revenus). Une saine gestion des impôts implique qu'on devrait, à chaque fois qu'on encaisse l'argent d'une vente, prendre 30% de cet argent et le ‘mettre de côté', jusqu'au jour où on produit la déclaration de revenu et qu'on doive payer ses impôts.

Le fait d'encaisser l'argent des ventes, de se l'approprier et de l'utiliser comme si cet argent nous appartenait en totalité mène parfois certains gestionnaires d'entreprise à de sérieux problèmes avec les gouvernements (soldes dus, intérêts et pénalités) et avec leur entreprise (dette, fermeture et ultimement la faillite) lorsque vient le temps de payer les soldes dus.

Une saine gestion des liquidités, générées par nos ventes, doit être mise en place en connaissant quels montants nous appartiennent et quels sont ceux qui appartiennent aux gouvernements. Une saine gestion des liquidités vous permettra de vivre avec moins de soucis, d'augmenter votre qualité de vie et de continuer à apprécier être gestionnaire de votre propre entreprise.

Si vous n'êtes pas certain de procéder correctement ou si vous croyez que vous commencez à vous enfoncer (lentement mais sûrement), n'hésitez pas à nous consulter.